logo entête - La Tartuga
wem.free.fr - ©LaTartuga - Tel: +33 494 284 106
Un site NICRONICS
LE GOUT DU THEATRE MUSICAL 1997 -2011
L'équipe duest passée très tôt à la création tout en continuant de proposer des récitals et oeuvres lyriques du répertoire.
LA TRILOGIE DU WEM, un ensemble de pièces légères, a marqué le début de ce travail de création. Elle comprend :
LA FORET MOUILLEE (2002), d'après la pièce de Victor Hugo : mise en musique.
LA TORTUE AMOUREUSE (2005) : livret original d'après la vie du choeur de La Tartuga, musiques du répertoire et créations.
FESTIVAL! (2006) : livret original d'après l'histoire des dix premières années du festival, musique orginales ou airs repris du WEM, soit du répertoire soit compositions maison.
Le premier opéra écrit et composé par le WEM, SORBET! SORBET!, a été donné en 2006. Il est disponible en cd et dvd. Il existe désormais une version en langue anglaise.
Cette création s’étaye sur une solide expérience de la mise en scène d’oeuvres du répertoire (Joséphine vendue par ses sœurs, Didon et Enée, Carmen, Werther, L’Opéra du gueux, Phi-Phi) menée parallèlement, au fil des ans, au travail de création dans la cadre de LA TRILOGIE DU WEM.
Ont suivi VARIATIONS PROVENCALES, de Leonardo Montana (2008), ROSE-NEGRE, de Roland Seilhès (2009) et LA RANDONNEE DERANDONNEE, de Leonardo Montana (2010). Ces oeuvres sont déposées à la SACD et à la SACEM.
le:
WEM 14 Une évocation chaleureuse de l'âme, un petit air tibétain
LA RANDONNEE DERANDONNEE
Opéra trek Première le 24 juillet 2010 Musique Leo Montana Livret Bernard Turle
Formation musicale : Jac Berrocal, trompette, instruments à vent tibétains ; Armelle Guldner, piano ; Leo Montana, piano ; Paul Mayes, alto ; Manon Ponsot, violoncelle ; Solistes Tania Zolty, Véronique Souberbielle, Cynthia Saint-Ville, Anne-Marie Jan-Jouanny, Frédéric Camprasse, Guillaume Gaudin, Bernadette Rivière Choeur de La Tartuga sous la direction de Armelle Guldner Mise en scène Bernard Turle Mise en mouvements Cathie Vincent Costumes Claude Bareste Lumières Son Franck Jouanny Vidéo Jany Laborey Décors Gérard Brione, François Titeux Durée : 2 heures
Deuxième collaboration Leonardo Montana/ Bernard Turle. Leur premier spectacle musical était Variations provençales (2008). L’éclectisme du librettiste et la double formation classique et jazz de Leo Montana produisent ici une oeuvre, un opéra tout en finesses et ondulations. La musique de La Randonnée... a la puissance, la précision et la multiplicité dans l’unité d’un torrent de montagne.
Un trek dans l’Himalaya : récit d’une ascension douloureuse en montagne : fatigues et bonheurs. C’est aussi le parcours métaphysique d’une troupe. Les marcheurs, les randonneurs, les adeptes du chemin de Compostelle se reconnaîtront dans ce spectacle auquel adhéreront de même tous ceux et celles qui, quoique sédentaires voit dans la vie-même un parcours.
Consultez le reportage photos de La Randonnée dérandonnée par Olivier Baudouin : http://www.olivierbaudoin.com/randonnee/



A DEUX PIANOS & UN ORGUE HAMMOND piano jazz, Leo MONTANA /piano classique, Armelle GULDNER /orgue Hammond, Pascal GERSHWIN, I got rythm ; RAVEL, Laideronnette ; PASCAL GEORGES, Aurore ; LEONARDO MONTANA, Shadows of the dog ; PIXIINGINHA, Segura ele. Les chemins du classique et du jazz se croisent. Comme celui des gens de touches, pianistes, organistes... Touches noires, touches blanches, dans la langue sans mots des claviers, les échanges se font plus aisément, avec doigté, dans l’universalité des sons et des mélodies. La pianiste classique suit les pistes bien balisées des partitions ; à l’écoute, le pianiste jazz, saisissant les notes portées par les vents des hauteurs, improvise au gré de ses errances, tandis que l’organiste Hammond attrape au vol tout cela et en donne une troisième interprétation des mêmes œuvres. Au fil de ses entrelacs musicaux, sur la route de leurs êtres variés, le trio nous emmène jusqu’aux portes de l’harmonie. La seconde partie de la soirée a donné lieu à un boeuf entre les artistes et la complicité de Cynthia Saint-Ville, Gino Contigiani, et Tania Zolty. Photo JPK

Le WEM14 a mis à son programme The Motherlands, un récital d'airs traditionnels d'Ecosse et d'Irlande et de nouveaux airs "celtiques". Récital de musiques celtiques de et par TANIA ZOLTY, avec REMY JOUFFROY (guitare),GINO CONTIGIANI (contrebasse), Vidéo Gérard Bernon avec des images de Gérard Bernon et Julia Rochette. Renseignement et achat du spectacle : tzolty@wanadoo.fr. (A droite) Photo Claudie Kibler



VERONIKA VOX Récital chanson française, Hommage à Denise Glaser
Chansons de Véronique Souberbielle sur des paroles de Bernard Turle interprétées par Véronique Souberbielle Accompagnement piano David Roblou, Ivona Gadavska et Leonardo Montana, alto Paul Mayes, accordéon Anne-Marie Jan-Jouanny, percussions Dominique Waltis-Perger, Quatuor vocal Cynthia Saint-Ville, Anne-Marie Jan-Jouanny, Frédéric Camprasse, Guillaume Gaudin CHANSONS : TOUT A COMMENCE (tiré de Festival !) LIFE IS A KISS AND CRY (tiré de Sorbet ! Sorbet !) LES MALENTENDUS (création) CAMARADES CHANTEURS (tiré de La Tortue amoureuse) LE BAL (tiré de Sorbet ! Sorbet !) VOIS-TU (tiré de Festival !) TUTTI FRUTTI (tiré de Sorbet ! Sorbet !) LUCINDA (tiré de Festival !) JE SUIS BLEUE (tiré de Rose-Nègre de Roland Seilhes) MON AMANT AZERTY (composé lors de la création de La Voix humaine Avant et après) MA BOBINE A BOBINO (création). Interviewée lors d'une émission de télévision mythique, Veronika Vox raconte sa vie. Elle a débarqué pianiste au bastringue ; elle a fait des pieds et des mains pour devenir actrice et chanteuse, elle y est parvenue.
VERONIKA VOX EST DESORMAIS UN CD. TOUTES LES CHANSONS ONT ETE REENREGISTREES EN STUDIO. DISPONIBLE, CF NOTRE RUBRIQUE BOUTIQUE
Consultez les photos du spectacle Veronika Vox par Olivier Baudouin : http://www.olivierbaudoin.com/veronika/

LE WEM EST TRADITIONNELLEMENT ASSORTI DE MANIFESTATIONS OUVERTES A TOUS LES ARTS
LE JEUDI 29 JUILLET 2010 NOTRE FESTIVAL PRESENTAIT UNE JOURNEE OUVERTE A TOUS, GRATUITE, POUR DECOUVRIR TOUS LES ASPECTS DE LA THEMATIQUE DU WEM14 : PARCOURS
Musique, création d'instruments de musique, théâtre, peinture, photos, débat et convivialité...
REPETITION PUBLIQUE de LA RANDONNEE DERANDONNEE
EXPOSITION PEINTURE LES MAQUIZ'ARTS
http://lesmaquizarts.blogspot.com/
EXPOSITION PHOTOS MAT OU BRILLANT
http://www.imago-michel.com
http://www.matoubrillant.org
http://www.virusphotoblogs.com/imagomichel/
http://imago-michel.over-blog.com/
(Ci-contre : Michel Lecocq, Chemin de montagne)
DEBAT PEUPLES DEPLACES avec la Ligue des Droits de l'Homme, Matemasie, Ethno-Savannah http://www.ethno-savannah.org
THEATRE DE RUE : LE JEUNE PRINCE ET LA VERITE Pièce de Jean-Claude Carrière. Parcours théâtral en extérieur, dans le village, à la recherche de la vérité. Par ORPHEON THEATRE INTERIEUR

"RANDOPHONIE" Percussions avec Dominique Waltisperger
ATELIER DE FABRICATION D'INSTRUMENTS DE MUSIQUE "Des matériaux de récupération, bois, métal, pierres, graines, plastiques...
De la terre, de l’eau, de l’air… De l’imagination et de la technique… De l’énergie, de l’attention et de l’humour… Quelques ingrédients sans recette pour faire naître des sons et des mélodies." Autour du plasticien Nigel Robinson, du sculpteur Gérard Bernon et du percussionniste Dominique Waltis-Perger, musiciens et Wemistes tissent leurs imaginaires pour faire naître des objets et des événements plastiques autant que musicaux.

BALADES EN BALLADES
RECITAL PAUL MAYES (premier alto Orchestre National de Lille), IVONA GADAVSKA (piano) Antonin DVORAK Josef SUK Quasi ballata, op.17 n°1 Igor STRAVINSKI Ballade de "Le Baiser de la fée" Marcel POOT Ballade Jean SIBELIUS Ballade op.115 n°2 Carl GOLDMARK Ballade August DELHAYE. (Ci-contre) Paul Mayes, photo Pierre Pheulpin. Paul dirige la formation Chambre à part.

RECITAL JANACEK ELLEN MILENSKI (piano)
Ellen Milenski a fait ses débuts en 1970 à Carnegie Hall, après avoir poursuivi des études musicales à New York, dans le Colorado et en Californie. Elle est très active dans les communautés musicales de San Francisco, de Los Angeles et en Provence, où elle se produit en solo et au sein de diverses formations. Elle partage son temps entre San Francisco et Entrecasteaux.
Son programme le 29 juillet 2010 à Carnoules : Janacek, Sonate 1.X 1905, "La Rue", "Le Pressentiment" et "La Mort" Dans les brumes, Nos. 1 et 4 (1912) Sur un chemin embroussaillé, "La chouette ne s'est pas envolée", "La Madone de Frydek" et "Venez avec nous" (1901-1911).
ROSE-NEGRE WEM13 Un hommage remuant à la grande épopée noire
Cette comédie musicale de Roland Seilhes sur un livret de Bernard Turle retrace la grande épopée noire, des plantations du Sud des Etats-Unis à l’évocation d’artistes noirs victimes de la ségrégation. Parallèlement, c'est toute l’histoire de la fructueuse rencontre entre les musiques africaines, afro-américaines (blues, ragtime, swing, jazz, funk, afro-beat) et de la musique classique du début du XXe siècle qui est évoquée. Le compositeur prépare une version courte au centre de laquelle se tient Billie (Danielle Bonito-Salès), une femme noire, courageuse et fragile, qui, au côté d'Olivier Goulet (voix www.myspace.com/gouletolivier ) et accompagnée par le B-Face Orchestra, chante simplement sa vie et raconte à travers son chemin la souffrance de tout un peuple. Avec Bruno Schorp, Emmanuel Penfeunteun, Florent Guépin, Olivier Laisney et Roland Seilhes. Sont également prévues une version concert et une version pédagogique centrée sur l’histoire du jazz.Roland SEILHES 06 82 11 42 64 http://www.myspace.com/rolandseilhes http://www.myspace.com/rolandseilhescomposer Photos JPK





Le Trio Triphase
était l'invité du WEM13 http://www.annepaceo.com
L'auteur dramatique ivoirien Koffi Kwahulé, invité par la Bibliothèque Armand Gatti, a fait lecture d'une de ses pièces inédites, et la grande dame du théâtre Mariann Matheus a donné un récital sur Aimé Césaire. Retrouvez les biographies de Koffi et Mariann sur :
http://www.africultures.com/php/index.php




Le WEM13 a accueilli la première d'un spectacle de Kortessa, Au bord du marigot, de Danièle Bonito-Salès/Serge Ferrara. Scénographie de Jany Laborey. Soirée soutien à l'association Burkinabe-moi pour le percement de puits dans des villages retirés du Burkina. http://www.daniellebonitosales.com/
http://www.myspace.com/burkinabemoihttp://www.desiderata06.
canalblog.com/.../4530056.ht






LA VOIX HUMAINE - AVANT ET APRES L'inviolabilité de la voix WEM12 2008
La Voix Humaine :
Le WEM a produit avec DESIDERATA (Nice)
LA VOIX HUMAINE - AVANT ET APRES
d'après Cocteau-Poulenc
avec Danièle Bonito-Salès dans le rôle de "la Femme au téléphone" Armelle Guldner, piano, Anne-Marie Jan-Jouanny, Amélia Galé, Véronique Souberbielle, Guara Quintet : Leo Montana piano ; Yves-Marie Dien percussions ; Antonin Tri Hoang saxophone alto, clarinette ; Roland Seilhes saxophones, clarinette, flûte ; Willy Joseph-Noël contrebasse.
Scénographie Jany Laborey

La première a eu lieu au WEM12 en juillet 2008.
(A droite : Conception Jany Laborey, Photos JPK.)












VARIATIONS PROVENCALES La Provence telle qu'en elles-mêmes WEM12 2008
Musique Leonardo Montana Livret Bernard Turle PREMIERE MONDIALE 22 juillet 2008. (Ci-dessous) Farandole à la Léo Lelée et divers types de Provençales d'aujourd'hui Le livret de Variations provençales est, à l'image d'une rhapsodie, un patchwork intime et original de citations de la culture locale. Il donne une image impressionniste d'une partie de ce qu'on appelle aujourd'hui PACA. S'inspirant aussi de la symphonie, il comporte quatre "mouvements" : 1/ Un ‘mesclun’, comme un panier au marché, où l’on retrouverait toutes les composantes, pêle-mêle, de la Provence (et plus particulièrement la Provence maritime). 2/ Une évocation lente des âges passés, celtes, médiévaux : les racines ancestrales. 3/ Une partie rapide, évoquant à la fois l’atmosphère des opérettes marseillaises et les artistes nordiques venus trouver refuge dans le Midi. 4/ En guise de conclusion ouverte, le spectateur est confronté à l’évocation des possibles avenirs de PACA sous leurs diverses formes, explosives ou sereines. (Ci-dessous) Bernadette Rivière et choristes Variations provençales se définit comme un "Oratorio jazz" - assez éloigné donc, des visions folkloriques de la Provence. S'il évoque le terroir du WEM, ce n'est pas une Provence sclérosée mais une région "panachée".La musique, quant à elle, est influencée par les rythmes brésiliens, le gospel, le rock, le music-hall, l'opérette marseillaise autant que par la musique classique, lyrique et le jazz que pratique le compositeur Leonardo Montana.
Guara Quintet : Leo Montana piano ; Yves-Marie Dien percussions ; Antonin Tri Hoang saxophone alto, clarinette ; Roland Seilhes saxophones, clarinette, flûte ; Willy Joseph-Noël contrebasse. Photos c Mat ou Brillant 2008 et DR
SORBET!SORBET! WEM11 2007 Un opéra comique d'aujourd'hui : glacé
SIMON MILTON (co-compositeur Sorbet! Sorbet!)
pour en savoir plus sur Simon Milton, co-compositeur de Sorbet! Sorbet! : http://www.simonmilton.co.uk/
Pour en savoir plus sur l'opéra, consulter la présentation du livret dans notre rubrique Boutique. Cf. article du critique Michael Milenski sur notre opéra Sorbet ! Sorbet ! En anglais et au complet sur http://www.musicweb-international.com/SandH/2007/Jul-Dec07/sorbet2507.htm

Sorbet!Sorbet! en répétition


Sorbet!Sorbet! les représentations



La première de Sorbet! Sorbet! était accompagnée par le Week-End de la Glace. Expositions, dégustations, lectures de théâtre et autres dans divers lieux de la commune.
(A gauche) Affiche du WEG, réalisée par le lauréat du concours de graphisme organisé conjointement par la Tartuga et l'université de La Grande Tourache, La Garde.
(A droite) Jo Bissinger et Charlotte Biasetti en lecture théâtralisée sur fond de série Banquises par Solange Triger.




FESTIVAL! WEM10 2006 Regards sur une décennie festivalière
Un recueil de souvenirs et une comédie musicale inspirés par les dix premières années du festival : deux manières de faire le point avant de se lancer dans la création à proprement parler.


2005 WEM9 Un opéra, un anti-opéra et La Tortue amoureuse
Deux opéras et Biber pour un même WEM sans compter notre première création, une comédie animalière débridée, pour laquelle il a fallu ajouter une représentation compte tenu du succès populaire...
WERTHER, de Massenet. La version opéra de poche du WEM lui valut de nombreux éloges, dont ceux d'habitués d'Aix-en-Provence, venus à Carnoules en curieux après l'annulation du grand festival suite à un mouvement de grève.
Bien que le WEM n'ait sans doute pas vocation à donner dans le répertoire, rôle, entre autres, de l'Opéra de Toulon voisin, il était satisfaisant de se révéler capable de mettre en scène une oeuvreaimée et d'obtenir un résultat
aussi net et cristallin. Nous avions,
il est vrai, de beaux atouts : les
deux grandes voix indispensables,
celles de John Upperton et d'Isabelle Poinloup, un excellent et crédible Albert, des seconds rôles et des enfants du Bailli parfaits, une excellente formation réduite du Midsummer Opera sous la direction de David Roblou, dans un écrin sobre et efficace.



L'OPERA DU GUEUX, de John Gay, nouvelle version WEM/Midsummer Opera, sous la direction musicale de David Roblou. Dans le premier anti-opéra jamais composé, l'auteur britannique se moque à la fois de la haute société de son temps et des opéras italiens en vogue alors. L'initiative valut au WEM les louanges du critique Robert Thicknesse dans Opera Now. La participation de Pavlo Beznosiuk et de Paula Chateauneuf contribua bien sûr grandement au succès de notre Opéra du Gueux. Pavlo interpréta aussi au WEM9 l'intégralité des Sonates du Rosaire, de Biber. http://www.answers.com/topic/pavlo-beznosiuk


LA TORTUE AMOUREUSE,
féérie animalière, inspirée à la fois par les choristes du Choeur de La Tartuga et le comportement des tortues d'Hermann du jardin du siège de La Tartuga.
Cf. Notre Boutique, La Tortue poétique, parodies de Laurence Millereau, autour desquelles était construit le spectacle. Les musiques étaient variées, piochées dans les répertoires baroque et romantique, ou créations music-hall de Véronique Souberbielle. Celle-ci, Bruno Picaudé, Isabelle Poinloup et Mariann Mathéus entraînaient la meute de choristes
en habits de tortues conçus par Carla Van der Werf et Gérard Brione. La prestation du danseur Bertrand Noé dans le rôle du leste Lézard Vert fut particulièrement remarquée. Entre Chantecler, Les Peines de coeur d'une chatte anglaise et La Forêt mouillée, le WEM avait trouvé sa niche onirique et fantaisiste. Le public a merveilleusement adhéré à cet esprit.
WEM8 2004 PHI-PHI (Henri CHRISTINE), OPERAS MINUTES (Darius MILHAUD) Un WEM "grec", l'été des Jeux olympiques à Athènes
Le petit bijou de l'opérette française, de Henri Christiné (livret de Albert Willemetz et Fabien Sollar). Cette parodie antique est un feu d'artifice de jeux de mots, de valses, de fox-trot et de one step. La version WEM/Midsummer Opera, sous la direction musicale de David Roblou, connut un grand succès populaire : public força les portes de la salle Daumier pour entendre/rire avec Bertrand Monbaylet, Virginie Colette, John Upperton, David Baconnet et Véronique Souberbielle.


Au WEM8, Bruno Picaudé dirigea les Opéras-Minutes de Darius Milhaud et Bertand Monbaylet, avec Colette/Baconnet/Souberbielle, un hilarant et néanmoins musical "66" d'Offenbach.

(A droite) En inauguration du festival, Claude Aziza et Cathy Rousset parlèrent au public de l'importance du mythe grec dans la pratique artistique européenne.
(A gauche) Les plasticiens participent activement au WEM. Phi-Phi - Phidias - était sculpteur, d'où l'idée de mise en scène de faire exécuter son portrait par Carla van der Werf sur scène, en temps réel. Ainsi une autre dimension était ajoutée à une opérette déjà fort plastique...
WEM7 2003 CARMEN Chantons avec les gens du voyage


(A gauche) Un grand moment du WEM : Le Journal d'un disparu, de Janacek, avec le ténor John Upperton et, dans le rôle de la bohémienne, Lynn McAdam. (A droite) Pendant le WEMLaBohémienne, la roulotte de la Compagnie Audigane est venue se garer sur le parvis de la Salle Daumier et, le temps d'une soirée, a emmené les spectateurs jusqu'aux étoiles. La troupe toujours sur la brèche, toujours en route, toujours cheminote, toujours Rom.
WEM6 INDIEN 2002 LA FORET MOUILLEE pour le bicentenaire de Victor Hugo
Une sixième mouture du festival dédiée à l'Inde et à Hugo : l'atmosphère de La Forêt mouillée était colorée, onirique, surnaturelle, nourrie de sons divers et flûtés. Un bonheur traversé par la présence spectrale de l'actrice sud-africaine LUCINDA GANE dans le rôle de Victor Hugo.

Autre présence inoubliable, celle
de ROHINTON CAMA, star masculine
incontestée du bharata natyam, qui
a honoré notre festival d'un récital
exceptionnel à tous les sens du terme
puisque Rohinton avait depuis dix ans
déjà renoncé à se produire. (En bas, à droite) DEEPAK MAZUMDAR : une époustouflante version solo du Ramayana avec douze changements de personnages et de costumes, dont un inoubliable Hanuman.





Notre adaptation de La Forêt Mouillée a été le sujet d'une étude, "Virtualités et limites de l’animisme sur scène : Le cas de La Forêt mouillée de Victor Hugo." Par Sylvianne Robardey – Eppstein, Professeur assistant, chargée de recherches, université de Stockholm, Suède.
"La Forêt Mouillée de Victor Hugo présente la particularité de proposer une distribution où les animaux ont la meilleure part. Cette pièce, considérée injouable par l'auteur, a pourtant donné lieu à des expériences scéniques. L'article étudie les virtualités de l'animisme sur scène à travers deux conceptions radicalement opposées : celle de la création à la Comédie-Française en 1930, et celle de Bernard Turle qui a intégré la Forêt Mouillée dans un spectacle musical lors du festival de Carnoules en 2002."
www.cerpcos.com/dossier-4-Le_cerpcos.html Si le lien ne fonctionne, pas, taper : Corps et Costumes de scène - L'homme en animal sur scène
WEM5 2001 DIDON & ENEE / VENUS & ADONIS
(A gauche) Julia Gooding (Didon) et Mike George (Enée). Photo c Damil Kalogjera. (A droite) Julia et Joanne Lunn (Belinda). Photo Anaïs Pickett http://www.juliagooding.com/Personne n'avait jusque-là rapproché l'opéra de John Blow, Venus and Adonis, du Didon et Enée de Purcell, que Philip Pickett a présenté en double bill à Carnoules, suggérant ainsi une influence du premier compositeur sur le second. La version de Didon et Enée donnée en première au WEM sous la direction de Philip Pickett avec son New London Orchestra a évolué au fil des ans ; parcourant l'Europe, elle fut à l'affiche de la Cité de la Musique en 2007. A Carnoules, le choeur se déplaçait le long de trois côtés de la salle, changeant d'emplacement pour chaque acte. L'orchestre et les solistes se trouvaient au centre de la salle. (Ci-contre) Le public, côté Enfer.(Ci-dessous) Marche théâtralisée du village au site de la Vière, ancien relais du Chemin de Compostelle. Des plasticiens avaient été invités à créer des oeuvres portatives (sur la photo, la Madone des artistes, de Massimo Diddi). A l'issue de la marche, une formation réduite du New London Consort donna un récital médiéval en plein air.


Philip Pickett, Anaïs Smart (co-fondatrice du WEM) et Isabelle Poinloup, mezzo-soprano, star et compagne des premières années du WEM. Ici à South Bank, Londres, où le New London Consort de Philip Pickett est en résidence. Photo Courtesy D. Coltri
WEM4 2000 JOSEPHINE VENDUE PAR SES SOEURS
Revival de l'opéra-comique du compositeur montpelliérain Victor Roger (1866). La première mise en scène d'une oeuvre lyrique par le WEM fut remarquée par Renaud Machard dans le journal Le Monde (cf. notre rubrique PRESSE).



WEM3 1999 AU THEATRE DENIS, A HYERES
Berlioz-Shakespeare pour un vendredi baroque et romantique (avec Tom Finucane, premier membre du New London Consort à se produire au WEM)/ Samedi Résilles samedi music-hall (avec Flamen'Oc et les danseurs de Martine)/ Violoncelle (Elena Andreyev) en matinée d'un dimanche classique choc contemporain : l'ébauche de l'éclectisme à venir.(Ci-dessus) Isabelle Poinloup et Véronique Souberbielle au théâtre Denis. Photos 1999 M.Ponceblanc ; et Flamen'Oc : Miquela, Joia, Antonio Negro, Photo DR. (Ci-dessous) A gauche, pêle-mêle des deux spectacles ; à droite : la troupe de Samedi Résilles avec Flamen'Oc et les danseurs de Martine. Photos Courtesy Didier Coltri












WEM2 1998 L'ASSOMPTION DU BAROQUE


Programme tout baroque, dont le Stabat Mater de Pergolese, pour le deuxième WEM en l'église de l'Assomption, Carnoules, avec Bruno Picaudé, haute-contre, Sarah Paléologue, soprano, et la regrettée Madeleine.
Bruno serait le chef de choeur du WEM pendant de longues années. Photo DR
WEM1 1997 UNE VOIX ET UN PIANO
Schumann, Schubert un soir, le bouche à l'oreille et le Moulin fut plein le lendemain, pour un récital Montmartre et Offenbach. Sarah Paléologue, soprano, et Anaïs Smart, piano. Ce premier WEM aurait pu être le dernier : qu'en savions-nous? Il n'en reste, avec un fabuleux souvenir, que quelques photos prises par Jean Varchavsky. Cathy Smart "déclare qu'à ses yeux, les décors successifs des différents WEM ont été le premier élément unificateur du festival". (Bernard Turle, Festival! Souvenirs d'un directeur de festival, La Tartuga chez A durée limitée, 2006.) Photo Jean Varchavsky

COMMISSIONING NEW WORKS EVERY YEAR
Week-End Musical (1997-2011) was far from being your usual music festival cum glass of rosé. A village festival it was but with a twist and more artistic ambitions than most.put on works from the French repertoire (Carmen, Werther, Milhaud’s Opéras Minutes) as well as English pieces (Dido & Aeneas, with Philip Pickett / New London Consort) or The Beggar’s Opera in a new French translation (David Roblou's Midsummer Opera, Pavlo Beznoziuk and Paula Chateauneuf). WEM commissions full-fledged operas and musical shows : Festival! (2006, Music by Véronique Souberbielle), Sorbet ! Sorbet ! (2007, Music by Véronique Souberbielle and Simon Milton), Variations provençales (2008, Music by Leonardo Montana), Rose-Nègre (2009, Music by Roland Seilhes) and Au bord du marigot (2009, Music by Serge Ferrara and Danielle Bonito-Salès); La Randonnée dérandonnée (2010, Music by Leonardo Montana). The libretti are by translator and WEM's artistic director Bernard Turle.
WEM was celebrated by the press over the years : Opera Now, TLS, Le Monde, Libération, Les Inrockuptibles, Figaro, Var Matin, La Marseillaise, Canal+...
Contact number +33 6 32 69 75 43/ tartuga@wanadoo.fr
HOW TO GET THERE Carnoules is 100km from both Nice/ Marseilles Nearest airport : Toulon-Hyères Nearest station : Carnoules (TGV Toulon) GR runs through the village
Tourist Office http://www.tourisme-carnoules.com 06.62.07.12.22/ 04.94.28.32.96
FOR INFORMATION ON THE VAR (IN ENGLISH) http://www.varvillagevoice.com
WEMSAISON
LA TARTUGA PROGRAMME SPORADIQUEMENT DES RECITALS DANS L'ANNEE (CYCLE WEMSAISON), SOUVENT, MAIS PAS EXCLUSIVEMENT, DE DANSE ET MUSIQUE INDIENNE. (A gauche) LES VIOLONISTES M. LALITHA ET M. NANDINI,& LEURS MUSICIENS DANS LE CADRE D'UNE DE LEURS TOURNEES EUROPEENNES ; LA DANSEUSE DE KUCHIPUDI DEEPIKA REDDY ET SES MUSICIENS.
La programmation de danse et musique indiennes de WEMSAISON est espacée mais sans compromis. Le choix est parcimonieux : la tradition dans toute sa force et sa pureté. Des occasions rares à ne pas manquer dans le COEUR DU VAR.