logo entête - La Tartuga
wem.free.fr - ©LaTartuga - Tel: +33 494 284 106
Un site NICRONICS
Presse
LE WEM 15, 2011 :
La presse et le public ont toujours salué le surprenant voyage du, festival musical hors norme, de qualité, 100% original, convivial, humaniste, non commercial et sans compromis, son atmosphère bon enfant et sa buvette bio.
A 30km de Toulon, Carnoules, terre du WEM dans le COEUR DU VAR, est facilement accessible par le train, le vélo et le GR 9 (Grimaud - Saint-Zacharie vers les Bouches-du-Rhône).

Entre 1997 et 2011 l’équipe du a organisé à Carnoules un festival qui mêlait récitals, opéras du répertoire et créations métissées avec de jeunes compositeurs et interprètes sous la houlette du traducteur Bernard Turle, directeur artistique du festival. La musique était placée sous la houlette de chefs d’orchestre comme David Roblou, Philip Pickett (opéra), Leo Montana et Roland Seilhes (spectacles musicaux jazz), ou de chefs de choeurs comme Bruno Picaudé et Armelle Guldner.

Leétait un festival socio-musical du Coeur du Var soutenu par la Municipalité de Carnoules, le Conseil Général du Var, la Région PACA, ses artistes, ses bénévoles et son public, le WEM était une production de l'Association LA TARTUGA.
Siège social : 604 avenue Colonel Fabien 83660 CARNOULES.
CONTACT : 04 94 28 41 06 tartuga@wanadoo.fr
Relais diffusion : MAIRIE DE CARNOULES, Cours Victor Hugo, 83660 CARNOULES.
Office de Tourisme http://www.tourisme-carnoules.com
Relais éditorial : CICERO http://issuu.com/ideeajour/docs/cicero_plaquette2
http://www.annuel-idees.fr/_Jean-Luc-Hinsinger_.html

(Ci-dessus : Tania Zolty et choristes en répétition pour Rose-Nègre c photo 2008JPK ; à droite : Dom Waltis aux percussions, photo DR.)


In 2011, which marked 's fifteenth birthday, one of Provence's most intriguing music festivals (founded in 1997) focused its attention on "Music and rail travel".
It was an established tradition at WEM to create a new work each year : in 2011, it was adequately centered around a train journey and actually took place in a moving train. This show was, after Festival! and Sorbet! Sorbet!, the third production on which librettist Turle and composer Souberbielle, worked together.
Véronique Souberbielle and Bernard Turle have been writing songs together for many years, mostly for various WEM related shows. The cd Veronika Vox presents a whole series of their more intimate songs.


2ème Week-End Musical6ème Week-End Musical7ème Week-End Musical 8ème Week-End Musical9ème Week-End Musical
La Marseillaise, 29 Juillet 2010 : QUEL MOMENT UNIQUE, ENCORE UN!
Sur LA RANDONNEE DERANDONNEE, de Leo Montana :
"Les musiques sont superbes, de toute beauté et illustrent bien le thème. Beaucoup d'harmonie, trois à quatre chanteurs absolument remarquables.(...) Un peu Alban Berg, un peu Schönberg, entre dodécaphonie et jazz (...) c'est allégorique, toutes les épreuves d'une vie, bref, les spectateurs sont fascinés." Claudie Kibler-Andreotti, Images et musique inoubliables, mercredi 28 juillet

Sur MOTHERLANDS de et avec Tania Zolty : "Quel moment unique, encore un, à inscrire dans le marbre des annales du WEM! Une voix limpide telle l'eau pure des rivières d'Ecosse, d'Irlande, des possibilités vocales extraordinaires et un charme fou." C. Kibler-Andreotti, 29 juillet

Sur VERONIKA VOX, de et avec Véronique Souberbielle :
"Le public applaudit les interprétations de Véronika. Lucinda, Ma bobine ont terriblement ému... (...) De son accordéon, Anne-Marie Jan-Jouanny tira des sons poignants aux accents de bandonéon, réminiscence de tangos inoubliables qu'interpréta magistralement la dame à la robe rouge. Aux percussions, Dominique Waltisperger, créateur d'instruments et magicien de sons inouïs... Décidément, le WEM est particulièrement innovant!"
Claudie Kibler-Andreotti, Voix minérale pour spectacle mémoire, mardi 2 août

CLAUDIE KIBLER DRESSE LE BILAN DU WEM14 : "'C'est vraiment du spectacle vivant!' s'exclame Michel, à l'issue de la dernière représentation de La Randonnée dérandonnée. (...) Carnoules a vécu des moments inoubliables. (...) Le WEM révolutionne la commune et ses habitants(...) Jeudi aura été une journée "ouverte" merveilleuse, chacun dans le village aura largement pu participer. Visiteurs nombreux, venus de très loin. Celles et ceux qui sont l'âme, le coeur et les bras du WEM sont comblés. (...) De cet opéra - La Randonnée -, on retiendra les facéties et truculence du départ, les couleurs vives et et harmonieuses, la vidéo, et l'enthousiasme de la dernière représentation, qui donna aux comédiens une sorte de fièvre." C. Kibler-Andreotti, La création à l'honneur au coeur du Centre-Var, jeudi 6 août
Var-Matin, 28 Juillet 2010 : WEM14, UN SOUFFLE NOUVEAU
Sur LA RANDONNEE DERANDONNEE, de Leo Montana :
"Le librettiste, Bernard Turle, a savamment mis en scène un épisode de sa vie qui le vit gravir (...) la vallée du Langtang au Népal. (...) Pour mettre en scène ce cheminement (...), le metteur en scène s'est entouré de musiciens et chanteurs de talent. La création (...) a fait la part belle au Choeur de La Tartuga, au trompettiste Jac Berrocal et à un travail exceptionnel du sonorisateur Franck Jouanny."

Sur VERONIKA VOX :
"Véronika Vox a remis en mémoire une grande dame de la télévision, Denise Glaser - et Discorama. S'inspirant de cette célèbre émission, Bernard Turle a apporté, lui aussi, un souffle nouveau et une ambiance intimiste à la 14e édition du WEM." A. Malahieude, 31 juillet





Sur MOTHERLANDS :
"Une nouvelle fois, le WEM a offert à ses fidèles et fins mélomanes une superbe soirée. (...) Tania Zolty s'est replongée dans son enfance, lorsque ses parents et grands-parents lui fredonnaient ces chants traditionnels du XVIIIe siècle. (...) Visiblement sous le charme de cette soprano et de ses musiciens, c'est par une 'standing ovation' que le public varois a remercié les virtuoses de cette magnifique soirée." André Malahieude, 30 juillet

Sur A DEUX PIANOS, avec Armelle Guldner, Leo Montana et Pascal Gorges :
"Un récital qui a maintenu sous le charme un public de connaisseurs et restera dans les mémoires, tant par sa qualité que par sa convivialité." André Malahieude, "Un récital pour deux pianos haut en couleurs". A.M., 28 juillet
Var Village Voice, 27 Juillet 2010 : THE WORLD'S MOST ESOTERIC FESTIVAL
"It is a misnomer to call the Var's (maybe France's, even the world's) most esoteric festival the Week End Musical (WEM), because its fourteenth edition spans an entire week. Its book ends, performances of a new opera called La Randonnée dérandonnée, enclose a week of adventure plopping you in many spaces (in the psychic sense) and places (...) This trek un-treked opera is sung by a number of people climbing a mountain, not unlike (according to Mr Turle, the festival's founder and guru), The Sound of Music, though definitely not like The Sound of Music, given that it is sort of Tibetan.(...)
Another of France's great festivals is the Festival International de Piano, nearby in Bouches du Rhône at the Roque d'Anthéron..."
Michael Milenski
Var-Matin, 24 Juillet 2009 : ROSE-NEGRE OU L'ORIGINALITE DU WEM
"La création WEM13 (...) toujours plus originale et surprenante."
"Du grand spectacle, des costumes de music-hall, du rire et des larmes, une musique qui reste dans les oreilles"
Jacques Fumey

Carnoules Le festival de La Tartuga se veut ambitieux en 2009 ...
6 janv. 2009 ... Le WEM 13 sera ambitieux sur le plan technique comme artistique. ..... 2010 varmatin.com
http://www.varmatin.com/.../carnoules-le-festival-de-la-tartuga-se-veut-ambitieux-en-2009

A Carnoules, « La Tartuga » a le vent en poupe varmatin.com
C'est pourquoi, une fois n'est pas coutume, le WEM13 sera ambitieux. ...
http://www.varmatin.com/.../a-carnoules-«-la-tartuga-»-a-le-vent-en-poupe
Var-Matin, 24 Juillet 2008 : LES VARIATIONS PROVENCALES DONNENT LE LA DU WEM
"Le deuxième opéra original de la programmation du désormais célèbre festival, 12e du nom, a remporté un splendide succès (...). Tant la musique donne à cet opéra une modernité à laquelle le public adhère rapidement tandis que les textes défilent sur écran géant. Originale, personnelle et décalée, l'orchestration tisse une trame où se mêle, pêle-mêle : lyrique, jazz, music-hall, cabaret, chanson, rap, gospel, mélodie française... (...)."
"Une interprétation magistrale."
André Malahieude

&, côté Journal de la Communauté Européenne:

THE FESTIVITY OF OPERA IN EUROPE

by Jonathon Brown
When I wrote on Wine Festivals I reported how a friend had said that wine is a festival in itself; well, I shall take his remark over to opera, even more so. I always dress up a bit for the opera; it seems to me to be part of the surreal treat of the evening to feel festive in the face of such celebration. But it's true, jeans and a t-shirt won't kill the spirit of opera
Along the road from me is a French village - rich in vines! - in which the smallest opera festival on Earth takes place; last year's opera was a specially written piece "Sorbet! Sorbet!", set in an ice-cream factory and this year's single performance is "La Voix humaine" by Poulenc, to the text by Cocteau. The WEM (it stands for Week-End Musical) at Carnoules is from 22nd to 26th July.
READ THE WHOLE ARTICLE ON http://www.europe.org.uk › Culture › Magazine
Var Village Voice, Mai 2008 : WEM'S INDIAN DANCE EVENT
"Indian nights in Carnoules, by the way, don't have the cold quality of current theatres. Here the atmosphere is often magical, one can sit on carpets (...) and there is usually kulfi, the Indian ice cream, as Bernard Turle tries to recapture the atmosphere of the dances of yore in remote and modest princely homes of remotest India."
Anita Rieu-Sicart






(Ci-contre) Dessin de Subodh Poddar, 2008, pour Wemsaison.
Var Village Voice, 01 Septembre 2007 : MICHAEL MILENSKI SUR SORBET! SORBET!
"Il existe en Provence de nombreux festivals du cru, dont certains ont des aspirations qu'on croirait réservées aux grands festivals. Le Week-End Musical est de ceux-là. (...) Bien qu'il travaille dans un contexte on ne peut plus villageois, il n'accepte aucun compromis dans son ambition de produire du grand art. (...) Cette année, le WEM a entrepris la tâche insensée d'écrire, composer et mettre en scène un long opéra-comique contemporain, Sorbet! Sorbet! (...) Le thème est le réchauffement climatique, la trame tourne astucieusement autour d'une usine de crèmes glacées aux prises avec la mondialisation. (...) C'est du grand opéra, peut-être trop imposant pour la Salle Daumier de Carnoules mais la production avait la perfection qu'on attend des grands festivals... sans en avoir la prétention."
Les Temps d'Arts, 01 Juillet 2007 : LE WEG ENROBE LE WEM
Une oeuvre photographique du plasticien indien Munir Kabani exposé dans le cadre du WEM11Glace fait la couverture du N°44 (été 2007; ci-contre) du magazine d'art plastique de la FRAP, Les Temps d'Art. Extrait de l'interview de Bernard Turle : "En 1998 et 1999, j'ai invité les plasticiens toulonnais à participer à deux manifestations 'globales' sur un thème commun à partager avec le public. Cette année, autour de Sorbet!Sorbet!, artistes, musiciens et citoyens pourront à nouveau tisser ensemble un canevas collectif. Le thème est la glace, le but sera de la rompre (...). Avec le Week-End de la Glace, notre opéra ouvrira ses portes, se répandra dehors, se reflètera dans des expo, des conférences, des débats, des animations, des dégustations."
"Les manifestations du WEG qui 'enroberont' l'opéra, l'alimentent en fait depuis plusieurs mois, contribuent à sa matière, à son épaisseur."
"L'opéra Sorbet!Sorbet! sera le coeur, le poumon, le noyau du parcours artistique proposé par le Week-End de la Glace : celui-ci ne sera pas complet sans lui. Mais assister à l'opéra sans faire le parcours, ce sera aussi manquer une partie importante de l'événement."
La Marseillaise, 26 Juillet 2006 : LE WEM A TOUT CE QU'IL FAUT POUR ATTIRER UN LARGE PUBLIC
"Ouf! il a eu lieu. On l'avait cru, l'an dernier, Bernard Turle, lorsqu'il avait annoncé que le WEM était terminé... Eh bien, il est reparti de plus belle."
"Pour la deuxième année consécutive, l'originalité fut la présentation d'un nouvel air de l'opéra Pétrarque, du Toulonnais Duprat", Richard Deltaglia, La Marseillaise, 24 juillet 2006.












Opera Now, 24 Juin 2006 : ROBERT THICKNESSE : MIEUX QUE NOMBRE DE FESTIVALS CONNUS

"Au cours des deux soirées auxquelles j'ai assisté, j'ai compris qu'il se passait là quelque chose de bien supérieur et de plus maîtrisé que dans nombre de festivals plus connus."
"Over two nights I realised there was something much better and more sure-minded happening here than at many more famous events."
Werther : "Massenet's luminous and silky Werther score had been reduced by the clarinettist, Simon Milton, to fit an orchestra of six plus piano (...) the prelude to the duet at the end of Act I was pingingly impresionist. (...) Opera in a small space can overwhelm (...) That is what happened here, thanks to an unfussy production (directed by the polymanthic Bernard Turle). (...) Roblou is clearly manic for accuracy of note and affect, and the unstinting professionalism of his players - and his remarkable pianism - set the scene for a couple of outstanding vocal performances by Isabelle Poinloup and John Upperton."
Beggar's Opera (Gay & Pepusch) : "Roblou performed what is probably as echt a version as is possible, his harpsichord accompanying the luxurious talents of Pavlo Beznosiuk and Paula Chateauneuf more usually seen among high-profile baroque bands at London and Glyndebourne. (...) Delivered in quickfire French of which I probably got less than half, performed in a village hall a thousand miles from London, this was a Beggar's Opera as near as dammit to perfect."
"Donné dans une salle des fêtes d'un village situé à plus de 1000 kilomètres de Londres, voilà un Opéra du Gueux qui était fichtrement quasiment parfait."
La Marseillaise, 31 Mai 2006 : CARNOULES CENTRE DE L'UNIVERS
"La Tartuga sut faire découvrir toute la richesse de Nadaka et l'interprétation particulière des mélodies des cinq frères Basavaraj venus des Indes. Encore un événement typiquement carnoulais où Carnoules, telle la Pythie, devient centre de l'univers !..." Claudie KIBLER

Les frères Basavaraj dans le jardin de La Tartuga
avant le spectacle. Photo DR
Var-Matin, 02 Novembre 2005 : LE WEEK-END MUSICAL EN HAUT DE L'AFFICHE
"Le critique Robert Thicknesse compare le WEM à Batignano, un festival 'de village' qui, depuis vingt ans, promeut l'opéra (...) C'est, de fait, la vocation du WEM, dont le ténor attitré, John Upperton, vient de faire ses débuts à Covent Garden (...). On voit là la confirmation de la portée internationale du modeste festival varois."
Jacques Fumey
La Marseillaise, 02 Août 2005 : "CE WEM CREE UNE DYNAMIQUE DANS LA REGION"
"Ce qui est formidable, remarque F-X, spectateur, c'est d'avoir réussi à faire jouer ensemble des professionnels et des amateurs, et qu'il y ait une telle osmose." Claudie Kibler-Andreotti




"Lorsque, au final de 'L'Opéra du Gueux, Bernard Turle, co-fonfateur, comédien, costumier et président du WEM énonça, précis, presque trop calmement : 'Merci de votre fidélité à ce 9ème et dernier WEM', un frisson parcourut l'assistance et une onde de tristesse rida les visages de tous." (...) "Mais pourquoi les artistes du WEM, de La Tartuga et du Midsummer Orchestra ne se produiraient-ils pas dans la région et tous les départements de France? Leur spectacle vaut bien une tournée." Claudie Kibler, "L'Opéra du Gueux va-t-il sonner le glas du WEM?"

(Sur les neuf premières années du WEM, à l'issue desquelles le WEM a failli s'arrêter.) "Il s'agit là d'une originalité en matière musicale quasiment unique dans le département au vu de la programmation estivale. Toutes proportions gardées, la manifestation de Bernard Turle peut être comparée à ce que font René Koenig au festival de Radio France Montpellier et Pierre Jourdan au Théâtre Municipal de Compiègne." Billet de Richard Del Taglia, "Carnoules, le WEM"
Opera Now, 15 Mai 2005 : UN FESTIVAL EN HOMMAGE AUX THEATREUX DE MA JEUNESSE
La Marseillaise, 27 Juillet 2004 : WEM8 : UN PARI COURAGEUX REUSSI












Claudie Kibler :
"Dans Phi-Phi, on admire le facétieux Bertand Monbaylet, la belle Virginie Colette, Véronique Souberbielle, craquante Aspasie (...) Tous s'accorderont à donner un spectacle drôle qui enchantera. (...) Il faut du courage pour dépoussiérer non seulement les opérettes mais les mentalités et les idées reçues : faire bouger toute une petite commune. C'était un pari, une gageure : c'est réussi!"
Var Village Voice, 01 Juillet 2004 : FUN OPERA ENTERTAINMENT
"Great, relaxed fun, opera entertainment..."
Anita Rieu-Sicart
The Riviera Times, 01 Juillet 2004 : PAS DE CHICHI









Opera Now, 01 Mai 2004 : AN UNUSUAL MUSICAL EVENT
Week-End Musical is an unusual musical event in Carnoules, Provence. It has brought together amateurs and professionals such as Philip Picket/ New London Orchestra, David Roblou/ Midsummer Opera and Bharatanyam dancer Rohinton Cama. Director Bernard Turle acknowledges that programmes mostly follow his yearly whims.
La Marseillaise, 28 Juillet 2003 : LE WEM7 : UNE REUSSITE ANNONCEE
"Voix puissantes, danses entraînantes, costumes colorés et originaux, une mise en scène et des décors novateurs, technique et éclairage au point, un chef d'orchestre qui dirige et, parfois, chante : tout ceci a participé d'une réussite annoncée."
Claudie Kibler-Andreotti
Var-Matin, 25 Juillet 2003 : PETIT CHEF-D'OEUVRE ESTIVAL
Times Literary Supplement, 18 Avril 2003 : WEM7 CARMEN VU DE LONDRES
"Bizet's score would be driving forward like some superb piece of nineteenth-century engineering. (...) Isabelle Pointloup is one of those charismatic singers who conspicuously delight in their art, delight in being on stage, delight, in fact, in delighting." Christopher Reid
Var-Matin, 25 Juillet 2002 : HORS DES SENTIERS BATTUS. UNE VISION BIEN CONTEMPORAINE DU THEATRE MUSICAL QUI S'APPUIE SUR LES TALENTS REGIONAUX
"Le talent des amateurs de La Tartuga fusionne admirablement avec celui des professionnels invités pour offrir, chaque année à la même époque, une création musicale hors des sentiers battus." Maurice Sadoul, Var-Matin, 25 juillet 2002
(Ci-contre) Maurice Sadoul, article du jeudi 18 juillet 2002
(A droite) Var-Magazine, juillet-août 2002. (Ci-dessous) Var-Matin, 22 juillet 2002.














La Marseillaise, 20 Juillet 2002 : LE MELTING-POT DE LA FORET
"Melting-pot de tout ce qui est imaginable et que l'on n'imaginait pas, mélange poétique et musical, rapprochement des continents, union de toutes formes d'art. Le WEM c'est tout cela et plus encore." Claudie Kibler
(Ci-dessous, à droite) Article de Claudie Kibler dans La Marseillaise, mercredi 24 juillet 2002.
(Ci-dessus) La Marseillaise, articles des 18 juillet et 4 août. Var-Matin, article du 23 juillet.



"Car tel était le projet de ce spectacle audacieux : mêler des airs occidentaux du XIXe siècle (expression de la vision que l'Europe avait alors de l'Orient) et des morceaux de danse indienne du Sud, le bharatanyam. Une partie du public était assise à l'européenne, l'autre à l'indienne sur des tapis et des coussins."

(Ci-contre) La Marseillaise, pleine page du 16 juillet consacrée au WEM indien.
sargam, 2002 : Rohinton Cama is back
6th Musical Weekend at Carnoules, France: 19th, 20th & 21st July 2002

The 6th Musical Weekend of Carnoules took place in the South of France. Bathed in brilliant sunshine, the village took on a festive atmosphere and the audience, which came from far and wide, were witness to Indian and India-inspired events over three days.

The first day saw episodes from the Ramayana set to dance by the Bharata Natyam exponent from Mumbai, Deepak Mazumdar. The essentially French audience were able to capture a vivid panorama of some of India's most popular tales, brought out very effectively by this talented dancer.

This was followed, the day after, by 'La Foret Mouillee', a musical adapted from a play by Victor Hugo in which the theatre group and choir of La Tartuga in France participated. The play, full of imagination and fantasy, using diverse music by Delibes, Duparc, Faure, Gluck, Milhaud, Mozart, Rameau, Puccini, music-hall and rock, was directed by Bernard Turle, also the Festival Director.

The third and final evening started with the sitar-tabla duo SAAJ from France.

And ended on a brilliant note with a Bharata Natyam recital by one of India's most remarkable male dancers: Rohinton Cama. For his numerous friends and admirers who had seen him on previous visits to France and Europe and who came from far and wide, this was a nostalgic journey down memory lane.

Rohinton performed after an absence of eight years. But nothing of the intense beauty of his dance, the pure line, controlled intensity and refined movements have been lost over this long period. All of us who admire his talent and respect Rohinton for his integrity of approach to his art are unanimous in hoping that he will once again grace the stages of both India and Europe.

Our thanks to Bernard Turle and la Tartuga for a weekend of warm hospitality and immense cultural fulfilment!
Var-Matin, 20 Juillet 2001 : IL FALLAIT OSER, IL L'A FAIT
"Il faut de la témérité pour inviter une formation de réputation internationale dans une petite commune comme Carnoules. Mais le WEM depuis 1997 a gagné ses lettres de noblesse." Maurice Sadoul, Var Matin, 28 juin 2001

"Donner des opéras à Carnoules est un pari ambitieux. Mais, en 2000, des comptes-rendus dans la presse régionale et nationale de l'opéra- bouffe 'Joséphine vendue par ses soeurs' ont permis à la commune de s'inscrire sur la carte des festivals d'été." La Marseillaise, 21 mai 2001

"Cette soirée d'opéra baroque very british et originale fut une réussite totale." Maurice Sadoul, Var Matin, 18 juillet 2001










Var-Magazine, 18 Juillet 2001 : JOLIE CONSECRATION POUR CE MINI-FESTIVAL

LA VENUE AU WEM DU NEW LONDON CONSORT DE PHILIP PICKETT
"Décidément, le WEM n'a pas
fini de nous étonner."






Le Monde, 18 Juillet 2000 : RENAUD MACHART ET LE REVIVAL DE "JOSEPHINE VENDUE PAR SES SOEURS"
"Le WEM pourrait devenir une étape succulente, au détour des festivals mastodontes environnants. Ce ne serait pas du luxe et on compte fermement sur ses animateurs pour d'autres découvertes aussi rafraîchissantes que celle-ci." Renaud Machart




"Le Week-End Musical de Carnoules s'attache à décloisonner les genres..."
L'EXPRESS 6-12 juillet 2000







"Trente chansons de femmes libres",
LIBERATION 12 juillet 2000
Radios & Télévision, 2000 : SUR LES ONDES
RADIO ACTIVE TOULON
R.T.L. TOULON
RADIO ARC EN CIEL TOULON
RADIO FRANCE PROVENCE

FR3 PACA : 14 JUILLET, REPORTAGE JOURNAL DE 12 HEURES ACTUALITES REGIONALES : Opéra bouffe et Philip Pickett.
Libération, 15 Mai 1999 : CANAILLE MAIS PAS TROP PROVOC
AU PRINTEMPS, MUSIQUES
"Les Week-Ends Musicaux
de Carnoules se pérennisent."
"Week-end un brin canaille
donc pour attirer les curieux,
pas trop provoc pour ne pas
effrayer les frileux."
Libération, 15/05/99









A L'AUTOMNE, EXPO SUR L'EAU










(Ci-dessus, à droite) Devant le château d'eau de l'ancien dépôt de Carnoules, les artistes de l'Exposition MEMOIRES D'EAUX, organisée par La Tartuga à l'automne. Photo 18 09 1999 Léopold Trouillas.
(Ci-dessus, à gauche) Trois des installations spécialement conçues pour l'exposition, 11-14 novembre1999 : Giraud, Coffignal, Carbonini. Photos 1999 D.Coffignal. (Ci-contre) Performance Barre Phillips Alain Diot ; et Première de la pièce de Jacques Serena avec Françoise Trompette. Photos DR.
Le Figaro, 12 Mai 1999 : L'ORIGINALITE D'UN WEEK-END MUSICAL

Berlioz-Shakespeare, Samedi Résilles et violoncelle :
"L'originalité est bien là, car la manière dont est
conçue ce week-end permet au public de découvrir
les musiciens sous différentes facettes."
Joëlle Baëta, Le Figaro Méditerranée











(A droite) Agenda de Varmag, mai 1999.
Les Inrockuptibles, 07 Novembre 1998 : SIMPLE ET INTELLIGENTE, L'IDEE



















(Ci-dessus) Les Inrockuptibles, Libération. (Ci-dessous, à gauche) L'Evénement du Jeudi (12-18 Novembre 1998) ; (pêle-mêle à droite) Muséart (N°87, novembre 1998), Varmag (novembre1998), Var-Matin.
















RADIOS & TELEVISION, 07 Novembre 1998 : ARTMISTICE 1998
RADIO FRANCE PROVENCE
R.T.L.
RADIO ACTIVE
RADIO ARC EN CIEL
RADIO MONTE-CARLO
RADIO NOVA
FRANCE-CULTURE

FR3 PACA INFORMATIONS REGIONALES JOURNAL DE 20HEURES
JEUDI 14 NOVEMBRE

CANAL +
L'AUTRE JOURNAL, Philippe Gildas
MERCREDI 6 NOVEMBRE
La Marseillaise, 22 Mai 1998 : "C'EST CELA, L'ACTION CULTURELLE!"

(A gauche)
Un compte rendu d'Andrée
Baduel dans La Marseillaise.
Le "C'est cela, l'action culturelle!"
sortait de la bouche de Simone
Komatis, qui fut "au coeur de la
naissance de Châteauvallon".






(A Droite) Varmag, mai 1998.
"C'est une jolie histoire [celle de
la fondation du WEM] égrenée
sur des notes de pure musique,
de grand bonheur. "
Nova, 02 Mai 1998 : Un nouveau festival jette des ponts
"Un moyen de jeter des ponts entre les publics et les genres, pour amener la musique classique où elle ne pénètre pas d'ordinaire."